RÉSULTATS BUDGÉTAIRES

Le résultat budgétaire s’établit avec un boni de 3.116.995 euros soit 17.172.022 euros (recettes) moins 14.055.027 euros (dépenses).

Dotation de fonctionnement et autres financements publics

La dotation de fonctionnement et d’équipement est de 8.683.000 euros. Il s’agit d’une augmentation par rapport à 2016 (7.093.000 euros). Cette augmentation est due au financement de FedMAN qui a maintenant lieu via la dotation alors qu’auparavant il était effectué via des prestations de services facturées.

Prestations facturées

Les prestations de services facturées s’élèvent à 5.889.022 euros et ont connu une diminution de 17 % par rapport à l’exer­cice budgétaire 2016. Cette diminution est due au financement de FedMAN qui a maintenant lieu via la dotation.

En 2016, le montant reçu pour FedMAN est de 1.517.597 euros. Étant donné que la diminution des prestations facturées par rapport à 2016 n’est que de 1.186.000 euros, il s’agit en principe d’une amélioration de 404.000 euros. La facturation du développement et de la gestion du réseau WANFIN s’élève à 2.600.000 euros.

SYNTHÈSE DES COMPTES BUDGÉTAIRES, EN MILLIERS D’EUROS

SYNTHÈSE DES COMPTES BUDGÉTAIRES, EN MILLIERS D’EUROS

Compte de résultats

Le résultat financier brut est positif et s’élève à 236.480 euros.

Fonds de réserve et fonds d’investissement

En 2013, les fonds d’investissement ont été crédités d’une provision complémentaire de 13.000.000 euros. En 2014, un montant de 6.455.000 euros a été affecté du fonds pour des investissements en matériel optique cadrant dans le re­nouvellement cyclique du réseau. En 2015, le fonds a été à nouveau débité de 3.550.000 euros pour des investissements en matériel IP cadrant également dans le renouvellement cy­clique du réseau.

En 2016, le fonds d’investissement a été augmenté à concurrence de 2.100.000 euros afin d’obtenir un montant total de 16.295.000 euros. En 2017, aucun ajout n’a été apporté au fonds puisqu’il avait déjà atteint le montant total souhaité. Ce fonds d’investissement est établi pour la rénovation future du réseau optique et IP en 2020 et 2021 et pour l’IRU (Indefeasable Right of Use) pour les fibres optiques qui devront être remplacées au cours de la période 2022­-2025.

Dépenses en équilibre

Les frais inhérents aux ressources humaines ont augmenté par rapport à l’exercice précédent en raison d’engagements réalisés en 2017 (+ 3,9 ETP).

Les autres coûts ont également augmenté par rapport à 2016. Ceci est principalement dû aux coûts engendrés par le projet WANFIN.

COMPTE DE RÉSULTATS, EN EUROS

COMPTE DE RÉSULTATS, EN EUROS

Bilan

Investissements

Les investissements réalisés au cours de l’exercice 2017 (1.169.903 euros) concernent principalement des équipements réseau nécessaires à la poursuite du développement du réseau de la recherche Belnet. Les amortissements comptabilisés au cours de cet exercice s’élèvent à 3.410.573 euros, soit pratiquement le même montant qu’en 2016. Ils ont été pratiqués selon les recommandations de la Commission pour l’Inventaire du Patrimoine de l’État (25 % pour le matériel informatique, 20 % pour le matériel roulant et 10 % pour les autres matériels d’investissement).

Dettes et créances

L’augmentation des dettes à un an au plus sur des tiers non soumis au Plan Comptable Général (PCG) est due au fait que des factures importantes reçues en 2017 pour l’achat de matériel ont été liquidées en 2018.

La diminution des créances à un an au plus d’échéance sur des tiers non soumis au Plan Comptable Général (PCG) peut s’expliquer par un suivi plus strict de nos clients et par des notes de crédit qui étaient attendues fin 2016 et qui ont été reçues en 2017.

L’augmentation des créances à un an au plus sur des tiers soumis au Plan Comptable Général (PCG) de 1.817.460 euros en 2016 à 2.997.992 euros est principalement due aux factures envoyées au SPF Finances fin 2017 pour le projet WANFIN.

Bilan, en euros

BILAN, EN EUROS